Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du juin, 2005

A mother

"When the Irish Revival began to be appreciable Mrs Kearney determined to take advantage of her daughter's name and brought an Irish teacher to the house. Kathleen and her sister sent Irish pictures postcards to their friends and these friends sent back other Irish postcars."

"She respected her husband in the same way that she respected the General Post Office, as something large, secure, and fixed;"

Dubliners, James Joyce.

Je les hais

Quand une poule pondeuse grimpe dans un wagon de RER avec un char à boeufs chiard, c'est systématiquement qu'elle va aller se planter devant la porte des chiottes, plus précisément entre la porte de communication des wagons et celle des chiottes, de sorte qu'à part escalader son chiard et le véhicule, l'accès aux toilettes est fermé. Sale engeance.

Juda

"- On dit qu'il a acheté un champ avec l'argent, risqua-t-il.
- Ah oui, s'interposa le sergent, j'ai souvent pensé que ce diable d'homme était, de coeur, un paysan irlandais, consécutivement à son bizarre amour du gazon...


Eclat de rire

"- Ce n'est certainement pas tous les jours qu'on nous offre un whisley miraculeux, répondit lugubrement Hackett, et qu'on nous dit en même temps que nous sommes sous une menace de mort. Doit-on avertir d'autres gens ? Nos squaws par exemple ?
- Ce serait ce qu'on appelle semer le découragement et le mécontentement, avertit Mick d'un air pompeux. Quel bien cela ferait-il ?
- Elles pourraient aller se confesser, non ?"

L'Archiviste de Dublin, Flann O'Brien.

Bénignité du judaïsme

"Le terme "païen" - qui signifie étymologiquement "paysan" - est en fait un anachronisme remontant au IV° siècle pour désigner ceux qui ne sont pas chrétiens. C'est improprement qu'on l'utilise en français comme synonyme de "gentil", c'est-à-dire de non-juif. Utilisé tantôt péjorativement, tant tpot non, le terme recouvre artificiellement deux catégories bien différentes dans le Nouveau Testament :
- les païens au sens étroit du terme, c'est-à-dire les polythéistes, les idolâtres, adeptes du panthéon de la religion romaine ;
- les craignant-Dieu, les non-juifs attirés par le judaïsme, observant le sabbat, les prescriptions alimentaires, le tribut au Temple, les pèlerinages, mais ne se faisant pas circoncire. Les craignant-Dieu, dont on peut dire de façon imagée qu'ils tournent autour de la synagogue sans y entrer.
Cette seconde catégorie doit être bien dissociée des prosélytes, juifs venus du paganisme ou païens convertis a…

Le Pianiste

Film terriblement oppressant sur le début, qui m'étouffait, tant cette horreur de mourir en masse me rend claustrophobe. C'est bien ça, un génocide, pas de mort individuelle, ce que même un soldat, héroïque ou lâche, ressent, SA mort, SON destin, mais là non, c'est toute une foule qui meurt en foule, quelle asphyxie ! On ne meurt pas parce que l'on est, on meurt en tant que petite particule d'une masse à éliminer du monde. C'est cela qui m'a oppressée aux premières images, plus que la crudité des exécutions, des morts. Et aussi l'arrachement douloureux de chaque être qui forme le soi, père, mère, frère, voisin, voisine, masse de viande à supplicier devant soi, et ne pas pouvoir y faire quoi que ce soit. Ensuite, quand le pianiste démuni de tout erre comme un chat miséreux dans la ville, on respire, je trouve. Là, il redevient quelqu'un, là, c'est son destin qui se joue. Et que l'histoire soit réelle ne m'étonne pas, il y a vraiment de ce…

Nous n'irons plus au Luxembourg

Relecture du délicieux roman de Matzneff, tout plein du charme des seventies, époque dorée, insouciante. Avoir eu 20 ans en 68 c'était pas si mal.

"- L'abîme qui sépare les Orientaux des Européens, reprit Dulaurier, c'est que les Orientaux aiment le bonheur, et que les Européens ne l'aiment pas. Je parle de l'Europe d'aujourd'hui, bien entendu. En 1972, être heureux, c'est être suspect."

"Seuls les sots croient à la fécondité de ces débats où l'on réunit des gens d'opinions contraires, dans l'espoir que la vérité jaillira de l'échange de vues. En réalité, personne ne convainc jamais personne, et c'est pourquoi nous ne pouvons discuter qu'avec les gens qui sont de notre avis."

"A vendre ! quel mot divin ! Il signifiait que les bonheurs les plus fous devenaient possibles, puisqu'il ne s'agissait que de casquer."

"Au demeurant, n'éprouverait-elle aucun plaisir à coucher avec M. Dulauri…